Casuhal soutient le manifeste ADBU pour une gouvernance partagée de HAL

Depuis sa création, Casuhal a au cœur de ses préoccupations la prise en compte des besoins des chercheurs et des établissements dans l’évolution de l’archive nationale. En tant que club utilisateur de HAL, notre association apprécie la qualité d’écoute et d’échange offerte par le CCSd et salue le renforcement de nos relations.

A l’heure du Plan national pour la Science ouverte, une nouvelle gouvernance de HAL adossée à un nouveau modèle tarifaire devenait indispensable. Ce nouveau schéma a été présenté par la directrice du CCSd au bureau de Casuhal au printemps 2020, puis aux membres du réseau lors de la carte blanche au CCSd, en marge de l’Assemblée générale de notre association.

Cette nouvelle gouvernance marque une étape importante dans le pilotage politique et opérationnel de HAL et doit permettre de répondre aux enjeux de la Science ouverte pour les années à venir.

Forte de son expertise sur les archives ouvertes et de son expérience dans l’animation d’une communauté d’utilisateurs, l’association Casuhal poursuivra ses missions et assumera pleinement son rôle dans ce nouveau schéma de gouvernance.

L’Association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de documentation (ADBU) a diffusé le 24 juillet 2020 un “Manifeste pour une gouvernance partagée de HAL” appelant une plus grande ouverture de sa gouvernance (https://adbu.fr/manifeste-pour-une-gouvernance-partagee-de-hal/). Ce manifeste est construit autour de 4 principes majeurs :

  • Les instances de la gouvernance et leur fonctionnement doivent être ouvertes et faire l’objet d’un renouvellement régulier, en cohérence avec les critères d’exemplarité du Comité scientifique pour la science ouverte.
  • La gouvernance de HAL doit refléter la diversité de ses acteurs et de ses utilisateurs, et tenir compte de leur place dans le fonctionnement et l’alimentation de HAL.
  • La gouvernance de HAL doit permettre la remontée des besoins de tous les utilisateurs, quels que soient la taille de leur établissement et leur niveau de contribution financière. 
  • Les services de HAL doivent être accessibles à tous les utilisateurs de HAL de la même manière, avec le même niveau de droits. 

Interrogés par sondage sur le bien-fondé d’un soutien au manifeste ADBU, nos membres se sont prononcés à 91% en faveur de la signature de ce manifeste. Nous adhérons aux principes édictés par l’ADBU et veillerons à ce qu’ils soient mis en œuvre.

Nous souhaitons ainsi exprimer notre attachement à une vision ambitieuse, ouverte et co-construite de HAL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *